Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Étrangement, Joe Weider est campé à la manière d'un quasi autiste par Tyler Hoachlin, alors qu'au soir de sa vie, ce même personnage est défendu avec dignité et sans tics par Robert Forster. Au dernier tiers du film, l'étonnant Calum Von Moger incarne avec jovialité un jeune Schwarzie plus vrai que nature.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

The rags-to-riches story of fitness magazine/weightlifting visionary Joe Weider gets rushed, superficial bio treatment.

Robert Abele Lire la critique complète